Macbeth 2016

Credits

Macbeth by William Shakespeare

French translation F.-V. Hugo

Creole translation Rodney Saint-Éloi

Directed by Stacey Christodoulou

With Cynthia Cantave, Maxime Mompérousse, Philippe Racine, Vanessa Schmit-Craan, and Franck Sylvestre.

Set Design Amy Keith  Costumes Marija Djordjevic  Lighting Design David Perreault Ninacs  Music Serge Geoffroy
Dates November 24 – December 6, 2016

Venue Segal Centre Performing Arts, 5170, Côte Ste-Catherine (Metro Côte Ste-Catherine)

Schedule Nightly at 8pm | Monday, November 28th at 7pm | Monday, December 5th at 2pm + 7pm | No shows Friday and Sunday

Tickets Regular: $25 | Students and Seniors: $20 | Groups of 10 people and more: $15 | Segal Subscribers: 10% discount

Reservations (514) 739-7944


Synopsis


After two sold-out runs, The Other Theatre is proud to bring back Shakespeare’s tale of ambition, murder and magic.

In a land ravaged by war, a loyal soldier is tempted to seize power at all costs. An honorable man turned tyrant through greed and desire, Macbeth pits himself against the natural order, his rise and fall brought to life by the force and beauty of Shakespeare’s text. A tale where the living and the dead intermingle, where the magical and the mortal become indistinguishable, Macbeth invites the spectator into the heart of dreams and madness.

Shows will be presented in French and Haitian Creole.

In May 2010, The Other Theatre was invited to present an excerpt of Macbeth in front of the Governor General of Canada, the Honorable Michaëlle Jean, as part of an event organized by the Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec.


press

To see our press kit, click here.
To see complete reviews and features, click here.

« Dans une version écourtée de la pièce – mais qui conserve la très belle traduction en français de F.-V. Hugo (l’un des fils de Victor Hugo), et avec des ajouts plus que rafraichissants en créole – voici donc présentée pour quelques jours au Centre Segal des Arts de la scène, une superbe version de Macbeth, portée par cinq acteurs excellents, une très belle mise en scène, des costumes et des décors à propos, et dans l’ambiance de mystère des cultes vaudou encore pratiqués aujourd’hui. Une adaptation des plus intéressantes et qu’il ne faut pas manquer. »


Sophie Jama, http://info-culture.biz, 25 novembre 2016

“The Other Theatre’s version casts an eerie spell. It’s not so much a representation of the play as a phantasmagoria of key scenes … as though remembered in a fever dream. … There’s an imaginative use of the studio space, with menacing branches, a silk parachute and a bathtub providing surreal set pieces. And there’s one laugh-out-loud moment when the three witches transform into affable village gossips congratulating Macbeth on his battle-won honours.”


Jim Burke, Montreal Gazette, 2 décembre 2016

« Le spectateur peut rapidement être envoûté et transporté dans un autre univers grâce au décor sombre et à la musique l’accompagnant. À cet égard, le jeu des acteurs, qui donnent vie à ce Macbeth haïtien par leur enthousiasme et leur intensité, y contribue fortement. À la fois mystérieux et fascinant, Macbeth est à voir. »


Félix Lacerte-Gauthier, http://lesmeconnus.net, 2 décembre 2016

« C’est ce qu’a exécuté Stacey Christodoulou en mettant en scène Macbeth en Haïti. Elle présente Macbeth qui se hisse au rang de souverain à coups de machette. Pourtant, il n’a pas de cape, pas de couronne, bref, pas de signe distinctif. À part peut-être ce regard animal qui lui donne son air clairvoyant, comme s’il voyait l’avenir flotter devant ses yeux.

Ici, l’univers de Shakespeare est campé dans une scénographie d’Amy Keith aux teintes de kaki, de beige, de noir et de marron. Sur cette île mille fois piétinée par les mauvaises humeurs de la mer, les arbres se retrouvent racines vers le ciel et profilent une verticale qui relie les dieux et les humains. Les bougies au sol, le papier kraft aux murs et la rocaille en fond de scène complètent le tableau brut où les assassinats se succèdent. La musique de Serge Geoffroy, les costumes de Marija Djordjevic et les éclairages de David Perreault Ninacs ne font qu’augmenter notre plaisir des sens.

Bien que le récit ait été écourté, les acteurs et actrices ont réussi à incarner les personnages complexes de la pièce. Philippe Racine est fascinant à regarder dans la peau de l’empereur assassin. Il personnifie de manière intense le personnage torturé et en perpétuel questionnement, toujours prêt à repousser les limites que le pouvoir lui confère. … L’adaptation de Stacey Christodoulou en vaut définitivement le détour. »


Caroline Monast-Landriault, http://artichautmag.com, 5 décembre 2016

« Habillé comme un guérillero, Racine crée un personnage saisissant… Des gestes gracieux enrichissent les répliques consacrées dans cette œuvre rituelle et aux chorégraphies étudiées. … à ne pas manquer ! »


Pat Donnelly, The Gazette, 9 avril 2010


« …une production sinueuse, ardente, si contenue, si invitante qu’elle nous donne l’impression d’être tombés par hasard sur une série de scènes, se déroulant à l’abri d’une forêt de mangroves alors que vous témoignez furtivement de l’horreur se déroulant. … une des rares occasions où les éléments créatifs, techniques et de design sont en harmonie, créant ensemble un effet grandiose. Le tout est splendide. »


Neil Boyce, Montreal Mirror, 15 avril 2010


« Première réaction à chaud! Sous la direction de Mme Christodoulou le travail de cette équipe, par sa vision esthétique et par la qualité du jeu m’a littéralement coupé le souffle. »


Alvina Ruprecht, Franco-Théâtres, 15 avril 2010


Photos



Video




partners