human collision / atomic reaction

L’ÉQUIPE DE CRÉATION

Human Collision / Atomic Reaction une création collective

Mise en scène Stacey Christodoulou

Avec Irene Alby, Jean Boilard, Philippe Ducros, Joseph Khaiata, Marina Lapina et France Rolland

Scénographie et Costumes Eo Sharp Éclairages David Perreault Ninacs Son Duncan Morgan Assistance à la mise scène Kathryn Cleveland

Dates du 27 au 30 mai 1999 (Festival de Théâtre des Amériques) prolongation jusq’au 6 juin 1999

Lieu Théâtre La Chapelle, 3700 St. Dominique (entre ave. des Pins et Prince-Arthur)

Horaire du mardi au samedi à 22 h (FTA) • à 20 h (prolongation)

Billets 18$ (15$ étudiants et âge d’or)

Réservations (514) 843-7738


Synopsis

Dans le cadre de «La Nouvelle Scène» au Festival de Théâtre des Amériques
Que ce produirait-il si les mouvements des particules atomiques reproduisaient la même logique que le comportement humain? Inspiré par l’astrophysicien Stephen Hawking, cette pièce multidisciplinaire remet en question la place des individus dans l’univers, avec leurs fragilités humaines et leur capacité infinie à croire malgré tout en l’immortalité.

Gagnant du Montreal English Critics Circle Award (MECCA) pour la meilleure production, la meilleure réalisation, la meilleure conception de costumes/décors et la meilleure conception d’éclairage.

Finaliste pour le Masque de la meilleure production théâtrale anglophone sélectionnée par le Conseil des arts et lettres du Québec.


presse

“BEST PLAYS 1999… Stacey Christodoulou’s Other Theatre delivered the goods in a big way with their Human Collision/Atomic Reaction (June 3), the culmination of everything the company has done and proof that a poor company can turn out theatre that rivals, for beauty and intelligence, anything the big houses throw their hundreds of thousands of dollars at. I’ve loved the work of these people since I began as a critic (The Dark) and to watch them grow into their mandate of delivering challenging, alternative work has been an utter joy.”


Gaëtan L. Charlebois, Hour, December 16 – 22, 1999


« Croisement fertiles … Christodoulou privilégie manifestement une esthétique du contraste, du choc des cultures, voire des accents. … La scène ne cesse ainsi de se transformer, mue par des renversements successifs qui en font une plaque tournante, à même de provoquer des rencontres inusitées, dans la plupart des cas. … En cela, il s’agit d’une recherche en phase avec un monde fragmenté où il y a peu d’exclusives, dominé par le zapping sous toutes ses formes, où l’être passe sans cesse d’un territoire à un autre, sans toujours y être bien préparé. Un théâtre de questions, si l’on veut, en forme de toile d’araignée. Dans une telle dynamique, âge du Net oblige, il n’est plus nécessaire d’approfondir mais plutôt de procéder à des associations, de ménager des connexions, de coordonner des correspondances, elles-mêmes en perpétuelles mutations. »


Hervé Guay, Le Devoir, May 29, 1999


“…the collective creation Human Collision/Atomic Reaction is a gem-like synthesis of what this troupe does best of all, picture-making that mines the images of our collective consciousness to create meanings that are as delirious as they are, in the final outcome, crystal clear.”


Gaëtan L. Charlebois, Hour, June 3 – 9, 1999


« À mon avis, deux des sept présentations de la Nouvelle Scène valaient le déplacement: Human Collison/Atomic Reaction et En Français Comme En Anglais, It’s Easy To Criticise . Les metteurs en scène, Stacey Christodoulou et Jacob Wren, dont le travail est à suivre, on en commun d’offrir des spectacles bilingues d’où émerge une multiplicité de voies et de voix. Eux aussi intègrent danse ou mouvement à des réflexions diverses, livrées pêle-mêle, sous le signe de la parodie et de la désinvolture. »


Hervé Guay, Le Devoir, June 9, 1999



Photos


Video



partners